La ville

vendredi 24 janvier 2014 à 4:05

vue_venissieux
Download PDF

La ville de Vénissieux

Vénissieux est une ville située dans le sud de l’agglomération lyonnaise. Son histoire remonte au 7ème siècle. Elle fut longtemps un haut lieu de l’agriculture de la province du Dauphiné.

Du petit village de 3500 habitants au recensement de 1891 après la séparation de son hameau de Saint Fons la population est montée à près de 75.000 âmes en 1975. C’est une des caractéristiques marquante de cette ville qui a vécu l’essor de la révolution industrielle (notamment la construction automobile avec les usines Berlier), puis dans les années 60 et 70 la construction de grands ensembles et notamment des Minguettes.

Fin des années 90, la politique nationale de la ville conduira à des opérations de destruction de barres et de tours qui en 2000 ont fait passer la population en dessous de la barre des 56.000 habitants.

Depuis, les leçons de ce passé récent étant partiellement oubliées, la densification a repris et la ville compte désormais près de 60.000 habitants…

Au delà de ces considérations démographique, cette histoire qui lie la ruralité à la révolution industrielle confèrent à Vénissieux une forte identité populaire. Quelque soit leur quartier de résidence, l’attachement aux valeurs de générosité et d’honnêteté est profondément présent dans le cœur des Vénissians.

Paradoxalement, ces valeurs sont à la fois à l’origine des pires maux de cette ville et des plus belles perspectives d’avenir.

Pires maux car c’est en faisant appel à cette générosité des Vénissians que les dirigeant de cette ville ont jusqu’à aujourd’hui pu les instrumentaliser. Nombreux sont les Vénissians et les dispositifs d’entraide qui dénoncent une municipalité faisant croire qu’elle se bat contre la pauvreté, alors qu’elle s’applique en fait à désorganiser et stériliser toute initiative pouvant faire que les personnes s’en sortent. L’objectif étant visiblement pour eux d’entretenir la révolte, un terreau certes sulfureux, mais indispensable au maintien de leur électorat et de leurs visées idéologiques (cf. bilan).

Pires maux donc, mais également, les plus belles perspectives d’avenir, car ce sont sur ces valeurs de générosité et d’honnêteté qu’une approche, bannissant les carcans idéologiques et faisant le choix de respecter les aspirations profondes des personnes [réalités humaines], permettra de révéler le potentiel insoupçonné de cette ville et de ses habitants.

Aujourd’hui isolée, Vénissieux n’en est pas moins la 3ème ville du Rhône. Son emplacement géographique, ses capacités de développement économique et la marque profonde de son histoire, font de cette commune une ville à très fort potentiel. Un potentiel qui pourra s’épanouir de façon surprenante, pour peu que cette ville soit diriger par une équipe municipale qui soit force de proposition, qui suscite et soutienne les initiatives, qui tiens son rôle de facilitateur et coopère sans esprit partisan avec l’ensemble des habitants, des associations, des institutions régionales et nationales, et de son environnement. Ces perspectives d’avenir sont à porté de mains, il reste aux vénissians d’en décider dans les urnes les 23 et 30 mars prochain.

Download PDF