Le candidat

vendredi 24 janvier 2014 à 3:36

portrait_girard
Download PDF

Christophe GIRARD (Divers Droite)
Candidat tête de liste aux élections Municipales à Vénissieux 2014

Mandat actuel :

– Conseiller Municipal de Vénissieux et Président du Groupe d’Ouverture Vénissieux, Terre d’Audace, Terre d’Avenir (opposition)
Précédentes candidatures :

– Candidat aux élections Législatives sur la 14ème circonscription du Rhône en 2012

– Candidat tête de liste aux élections Municipales à Vénissieux en 2008

– Candidat aux élections Cantonales (canton Vénissieux Nord) en 2008

– Candidat aux élections Législatives sur la 14ème circonscription du Rhône en 2007
Profession :

Secrétaire Général d’une fédération nationale d’écoles d’enseignement professionnel (publics de jeunes en difficultés scolaires et sociales), ancien Consultant en organisation et relations humaines.

Christophe GIRARD, 47 ans, est père de famille (4 enfants). Depuis 8 ans, il est engagé avec ténacité et constance dans la vie politique de la 14ème circonscription du Rhône. Clin d’œil à l’histoire, il est un descendant d’un certain Napoléon Sublet (plus connu sous le nom de Léon Sublet) qui a été maire de Vénissieux de 1879 à 1895…

Très tôt, désireux de servir en politique, il est convaincu de la nécessité d’appuyer tout engagement sur une expérience forte de la vie (familiale, professionnelle, connaissance de la société). Son engagement dans le combat politique ne viendra donc qu’après ces temps de maturation et d’expérience.

Sa passion pour le développement des hommes et des femmes l’amène à embrasser la carrière de conseil en organisation et relations humaines après un double cursus d »étude originale alliant anthropologie et mécanique productique (connaissance de l’homme et connaissance de l’industrie). Son cœur de métier (et le métier qu’il a à cœur) s’appuie sur le sens et les motivations profondes de la personne pour susciter les talents, « faire grandir », donner à chacun les chances d’aller au maximum de ses capacités. Il est aujourd’hui Secrétaire Général d’une fédération nationale regroupant des écoles d’enseignement professionnel innovantes offrant à des jeunes en difficultés scolaires et sociales une formation leur permettant de se reconstruire et débouchant sur un emploi stable.

Avide de rencontres, il observe, échange, confronte ses idées avec des personnes de toutes origines sociales et couleurs politiques. Tout est occasion de remplir sa « besace » d’expériences plus riches les unes que les autres : ses jeunes années passées dans une cité difficile, l’exercice, certes commun mais combien important, de son rôle de père de famille, ses activités de conseil qui l’amèneront à rencontrer et à travailler avec une multitude d’acteurs de la vie économique : salariés, grands patrons, organisations professionnels, syndicats… dans des structures de toutes tailles en France et à l’étranger.

Plus récemment, ses activités de secrétaire général, l’ont amené à se plonger dans la défense et la promotion d’écoles au service des jeunes en danger, et cela au plus haut de l’Etat et de ses institutions. Là encore il développe des relations de travail en toute intelligence avec une grande diversité d’acteurs de toutes natures et sans distinction des bords politiques, y compris à l’international. La liste est longue : Fondations, organismes de formation et d’aide sociale, organisations professionnelles, instances européennes, capitaines d’industrie, Conseils Régionaux, Conseils Général, Sénat, Assemblée nationale, cabinets ministériels (gouvernement actuel et précédent) et même jusqu’aux conseillers de l’Elysée (actuels).

De tout cela il retire un savoir faire pour défendre des causes auxquelles il croit et la conviction que même si cela demande, audace, opiniâtreté et détermination, il est possible, pour peu que l’on sorte des positionnements idéologiques et dogmatiques, de faire converger dans un climat constructif et de confiance les bonnes volontés vers le bien commun.

Son engagement politique :

En 2004, il réalise un Mastère en Sciences Politiques dans l’objectif de préparer son engagement politique.

Après un passage au Forum des Républicains Sociaux, il rejoint début 2006, le Mouvement Pour la France, un mouvement où il trouve un profond réalisme (exemplarité du « miracle vendéen ») et un vrai respect de la personne.

Candidat aux législatives de 2007 (MPF) pour la 14ème circonscription du Rhône (Vénissieux, St Fons, Feyzin, Corbas, Solaize), il mène alors une campagne de terrain remarquée pour son dynamisme et sa pugnacité.

A la suite de ces élections, il est pressenti par les instances départementales, puis nationales de l’UMP pour conduire à Vénissieux une liste de (rassemblement) aux élections municipales. Il accepte de relever le défi et opte pour une logique de rassemblement qui dépasse largement les étiquettes politiques, en y associant tout particulièrement les représentants de la société civile (85% de la liste sont sans étiquette politique).

Christophe GIRARD est viscéralement attaché à une approche humaine et au refus de tout carcan idéologique quel qu’il soit, c’est la raison pour laquelle il réussit à fédérer une équipe dont le sens du service est le principal moteur. Une équipe particulièrement représentative de l’ensemble de la ville dans sa diversité en termes d’âge, de compétence, d’origine sociale ou de passé politique.

En 2008, sans toutefois remporter la victoire, la liste de Christophe GIRARD parvient à déstabiliser le système municipal en place depuis des décennies. Le soir même des élections, Christophe GIRARD déclare l’entrée en campagne de son équipe pour 2014 ! Il tient parole et mène au quotidien le combat pour « libérer » Vénissieux. Visites de quartier, soutien aux habitants et commerçants, présence sur le terrain, participation systématique aux conseils municipaux avec de très nombreuses interventions « musclées » et ciblées, il ne laisse rien passer des agissements idéologiques des apparatchiks en place. Il anime un blog (http://venissieuxaudace2014.fr) où l’humour n’enlève rien à la gravité des propos et dont les publications régulières sont consultées par de nombreux internautes vénissians.

En octobre 2009, en cohérence avec son rôle de rassembleur il prend « l’étiquette » Divers Droite.

Il organise et anime également une mutualisation d’expériences avec les Groupes d’opposition de 11 communes du Sud et de l’Est Lyonnais, bastions de gauche réputés imprenables, avec pour ambition : « Dès aujourd’hui, travailler à la victoire de 2014″.

En juin 2012, il est à nouveau candidat à la députation pour la 14ème circonscription. L’UMP lui ayant demandé de relever ce défi, Christophe GIRARD accepte après avoir obtenu, dans la continuité des orientations de son combat, que sa candidature soit en tant que « Divers Droite » de rassemblement. Au-delà de l’investiture l’UMP, il reçoit le soutien du PCD, de CPNT et de la Gauche Moderne. Sa suppléante, Thérèse de SOUZA est de la société civile. Dans le contexte de la vague rose qui a suivit les présidentielles, la victoire revient au candidat socialiste. Mais fait historique, au premier tour, Christophe GIRARD devance de près de 4 points, Michèle PICARD (PCF), Maire de Vénissieux et qui était la candidate succédant au député sortant André GERIN (PCF). Un fait d’armes qui, dans la perspective de 2014, marque fortement les esprits localement.

Aujourd’hui, fort de sa légitimité de leader de l’opposition et de la notoriété acquise par la détermination de son engagement quotidien depuis huit ans, Christophe GIRARD, toujours sous « l’étiquette » Divers droite, se présente aux élections Municipales de mars 2014 avec le soutien officiel de l’UMP. Il est à la tête d’une liste de rassemblement, regroupant comme en 2008, des membres de l’UMP et une large majorité de représentants de la société civile (« sans-étiquette »). Il est également rejoint par des membres de l’UDI. Parmi les représentants de la société civile, on peut compter un certain nombre de personnalités locales et même la présence de transfuges d’ex-sympathisants de la majorité actuelle qui sont écoeurés par les méthodes du système en place. La détermination de cette équipe est totale, elle se traduit par une stratégie offensive qui dépasse tout ce qui s’était fait jusque là en termes de vision (nouveaux axes de campagne encore confidentiels), de moyens financiers (collecte de don) et de force de proposition (constitution d’une équipe pluridisciplinaire alliant rigueur et compétences). Christophe GIRARD et son équipe combattent pour la victoire et travaillent en vue de l’exercice du pouvoir dans un esprit de service et de responsabilité.

Download PDF