Lettre de candidature

vendredi 24 janvier 2014 à 4:39

Capture d’écran 2013-12-09 à 09.23.02
Download PDF

Chères Vénisiannes, chers Vénissians,

 

Cette année, Osons le bon sens pour Vénissieux ! Oui il nous faut oser car après tant d’année d’un système omniprésent on peut avoir l’impression que rien ne pourra changer.

 

En vérité, au grand désespoir de la municipalité actuelle, la réalité est toute autre : Vénissieux n’est plus un bastion imprenable. J’en veux pour preuve qu’aux dernières élections municipales le système ne l’a remporté qu’avec un petit 52% des voix alors que plus de la moitié des électeurs s’étaient abstenus ! Il aurait suffit de pas grand-chose pour tourner la page…

 

Cette année, plus que jamais, le contexte est favorable et l’usure du système en place est perceptible. Vous avez indéniablement le pouvoir, par votre vote, d’exprimer votre volonté d’en finir et de faire changer les choses.

 

Après plus de huit années sur le terrain avec mon équipe, dont six en tant qu’élu, je peux affirmer avec assurance que vous êtes une majorité à désirer ce changement. Visites de quartiers, soutien aux habitants, soutien aux commerçants, soutien au personnel des structures municipales ou associées, rencontre des syndicats, retours chaleureux d’un grand nombre d’entre vous suite à mes dénonciations sans concession des agissements inacceptables de la mairie, dans la presse, sur mon blog et lors des conseils municipaux (plus de 150 interventions) : autant d’occasions qui nous ont permis de mesurer concrètement la force de votre désir de revenir au bon sens.

 

Notre équipe de rassemblement est d’une détermination à toute épreuve. Refusant tout carcans idéologiques, elle allie autour de mon positionnement Divers droite, des personnes de l’UMP, de l’UDI, du PCD et une très forte majorité issue de société civile (sans étiquette politique). Elle puise son énergie dans la volonté de servir le bien commun et le refus du scandale révoltant d’une municipalité hypocrite. Faisant croire qu’elle se bat contre la pauvreté, elle s’applique en fait à désorganiser et stériliser toute initiative permettant aux personnes de s’en sortir. Le but inavoué étant d’entretenir un climat de détresse propice au maintien de leur électorat et de leurs visées idéologiques.

 

Notre engagement est total et vous pourrez d’ici peu constater que nous mettons en œuvre une dynamique qui dépasse tout ce qui avait été entrepris jusque là : vision, diversité et complémentarité des compétences, force de proposition.

 

Alors oui, tous ensemble et plus que jamais, en 2014 Osons le bons sens pour Vénissieux !

 

Bien à vous,

 

Christophe GIRARD

 

 

Download PDF